Voyages Novello
----------------------------------------------


En rencontrant Riyoko Ikeda

Samedi 05 juin 2010 La Rose de Versailles- Conférence de presse avec Riyoko Ikeda
 

A la fin de la rencontre avec le publique, après les inévitables photos et autographes, le Riyoko Ikeda Fan Site a été invité à participer à la conférence de presse avec Riyoko Ikeda à l'intérieur d'un petit salon dans l'hôtel où l'auteur résidé.

Nous étions invités ainsi que Faffachan et d'autres journalistes accrédités y compris une équipe de la chaîne numérique Iris.

Chaqu' un de nous fut autorisé à poser deux questions à Riyoko Ikeda et comme toujours elle s’est montré courtoise et gentille de répondre à tout.

Riyoko Ikeda Fan Site: Tout d'abord on vous remercie pour la courtoisie et la disponibilité montré ces jours-ci.

Au cours des années, on vous a vu dessinatrice de BD, ensuite écrivaine, chanteuse, etc... quels sont vos projets à venir?

R.I.: En ce qui concerne la musique, je suis seulement au début et je voudrais m'y consacrer encore pour longtemps en saisissant toutes les occasions et expériences possibles.

En ce qui concerne mes autres projets, je suis actuellement sur script pour un drama dédié à Chopin qui sera diffusé à partir de juillet sur la chaîne Nationale Japonaise-.

En janvier je commencerai la publication d'une série de mangas dédié à l'histoire du Japon pour lequel j'ai réalisé le volume dédié à Atsu Hime.

RIFS: Quel est votre opéra lyrique préféré?

R.I.: J'aime toutes les œuvres mais il y en a certaines auxquelles je suis plus attaché comme:

La Bohème de G. Puccini:

Elisir d'amour de G. Donizetti;

Le mariage de Figaro de W.A. Mozart;

La veuve joyeuse de F. Lehar, qui fera ses débuts au Japon le 20 juin, au cours de laquelle je jouerai le rôle de Hanna Glawari

D.: Vous nous avez appris l'histoire mais surtout à être indépendants et à aimer. Quel message croyez-vous que Les Roses de Versailles peuvent encore nous donner aujourd'hui ?

R.I.: Quand oscar rend l'âme, elle dit d'avoir été heureuse car eller a pu vivre sa vie entièrement et sans regrets, c’est celui-ci le message que je voulais transmettre : ‘’Vivre jusqu’au bout’’

L’opposé de Oscar est le personnage de Marie-Antoinette, un exemple de comment on ne devrait pas devenir.

D.: Quelle est la partie du caractère de Oscar qui vous ressemble le plus ?

R.I.: Chez Oscar, au contraire des autres personnages de Les Roses de Versailles, par exemple Marie-Antoinette ou Fersen, éyant réellement existé ils ont limité ma liberté expressive. J’ai pu exprimer totalement avec elle mes idéaux, ma pensé et ma façon de voir la vie. Oscar est une grande partie de moi.

En plus…je remercie chaque jour Oscar car quand j’ai décidé d’arrêter de travailler en tant que mangaka elle m’a permis d’étudier à l’académie en la payant [rire]

D.: Comment vous a marqué sa carrière dans Les Roses de Versailles ??

R.I.: Quand j’ai commencé à dessiner Les Roses de Versailles, je voulais continuer de le faire et pour ça je me suis beaucoup investie pour le réaliser malgré les doutes de ma maison d’édition. Après son succès j’ai gagné la confiance de mes éditeurs et une grande liberté d’expression pour tous mes travaux ultérieurs.

D.: Comment est né votre amour pour l’histoire?

R.I.: En lisent et en étudiant. Quand je décidai de réaliser un manga sur Marie Antoinette je devais commencer à étudier pas seulement la vie de Marie Antoinette mais aussi celle de toute la période historique qui a eu lieu. L’histoire est une discipline à partir de laquelle vous ne pouvez pas découper juste la partie qui vous intéresse, elle est connectée à beaucoup d’autres disciplines comme la littérature, la sociologie etc, et plus j’effectuais des recherches et plus ça me passionnait et j’avais envie de continuer d’étudier.

D.: Vous avez jamais pensé de réaliser quelque chose sur l’histoire américaine ?

R.I.: Non, du moins pas pour le moment. L’Amérique est encore un pays jeune et elle a une histoire encore trop courte.

D.: Quel était le processus créatif pour la réalisation de Les roses de Versailles et d’où avez-vous pris les idées pour la caractérisation graphique et historique ?

R.I.: En ce qui concerne la scénographie, l’idée m’est venue à l’esprit après avoir lu la biographie de Stefan Zweig sur Marie-Antoinette.

En ce qui concerne les dessins… c’est difficile de répondre, je n’y ai jamais pensé, habituellement je pense au personnage et je le dessine.

D.: Si vous deviez redessiner Les Roses de Versailles vous le ferez comment ?

R.I.: Oscar ne changerait pas

D.: Vous avez déclaré de ne jamais avoir vu entièrement l’anime de Les Roses de Versailles, vous pouvez nous expliquer le motif?

R.I.: A cette période j’étais en train de sérialiser au rythme d’un épisode par semaine sur magazine Orpheus et ça m’absorbait totalement, tellement que je n’avais même pas le temps pour manger.

D.: Qui étaient les auteurs de manga qui vous ont le plus influencé dans votre travail?

R.I.: Comme pour la plupart des auteurs de ma génération Osamu Tezuka.

D.: Comment est née l’idée de réaliser une transposition en manga du roman de Mishima Neige du printemps ?

R.I.: Parmi les romans de Mishima, Neige du printemps est mon préféré. Le travail m’a été confié par la maison d’édition, j’ai réalisé le script et j’ai supervisé tout le travail du dessin aux personnages la structure et disposition de la page, le tout a été ensuite dessiné par Erika Miyamoto.

D.: Quelles difficultés avez-vous rencontré en débutant une nouvelle carrière de chanteuse ?

R.I.: La plus grande difficulté à laquelle j’ai dû faire face ça a été sans doute celle de l’énergie physique, il faut avoir beaucoup de force musculaire pour chanter.

D.: Ecrirez-vous une lyrique en italien ?

R.I.: Pas directement, mais j’y travaille, je les écrirai en japonais et ensuite elles seront traduites en italien en devenant la version officielle.

D.: Le Japon a beaucoup changé que pensez-vous des nouveaux mangas ?

R.I.: Depuis que j’ai arrêté de dessiner des mangas pour le travail j’ai arrêté aussi de les lires, je ne peux donc pas répondre à cette question.

D.: Ca ne vous manque pas de dessiner?

R.I.: Je continue de le faire chaque jour, seulement je ne le fais plus pour le travail mais pour mon plaisir personnelle.

D.: Quel est votre pensé des messages transmit des dessins animés de Disney par rapport à ceux des anime japonais?

R.I.: Les dessins animé Disney se terminent toujours bien en surmontant les difficultés et en nous montrant un bonheur domestique. Je crois que la vie est beaucoup plus compliqué et que c’est bien d’exprimer et montrer aussi ses cotés les plus difficiles.

D.: Etes-vous satisfaite par votre chemin de vie ou il y a quelque chose que vous regrettez ?

R.I.: Je suis très satisfaite de ma vie car comme Oscar je suis en train de vivre à fond en défiant mes peurs sans me soucier du jugement des gens.
 

 

 
This template downloaded form free website templates